Image aléatoire
radio

8.02.08

15:05:53

Catégorie(s): Bouquins

Petite Forêt

Daisuké Igarashi (Sakka)de Daisuké Igarashi (Sakka)

Dans la surproduction actuelle de mangas, difficile de trouver chaussure à son pied. Cela semble paradoxal, mais c’est comme ça… Il ne semble plus y avoir de titres sortant vraiment du lot. Je me souviens, il y a quelques années, je découvrais une nouvelle série de qualité, un nouvel auteur incontournable quasi tous les mois.
Mais il faut bien l’avouer… La source est un peu tarie. Quand le manga a explosé chez nous dans le milieu des années nonante, il restait énormément de titres anciens à traduire. Et parmi ceux-ci, pas mal de perles. J’en ai vraiment mangé, du manga. Il y a encore quelques années, je ne lisais presque plus que ça. Mais voilà….Nous sommes maintenant condamnés à attendre que les bons titres sortent au Japon et donc à patienter, tout comme eux, que nos auteurs préférés nous pondent des chefs d’œuvres.

© Daisuké Igarashi (Sakka)

Heureusement pour nous, certains éditeurs francophones ont investi le terrain (moins lucratif mais oh combien plus prestigieux du manga d’auteur). Et, il faut bien l’admettre, la collection Sakka, même si elle a eu du mal au début à se trouver des pépites, a fini par se bâtir un catalogue tout à fait respectable dont certains titres furent d’ailleurs parmi mes toutes bonnes surprises de ces dernières années. Une de ces merveilles fût « Patati Patata » de Daisuké Igarashi. Je me souviens encore très bien des frissons qui me parcouraient quand je lisais ces courtes histoires.
Il nous est revenu l’année dernière avec le surprenant « Sorcières » et le voici en ce début d’année avec « Petite Forêt ». Nous sommes ici très loin du côté merveilleux qui habitait ses autres titres.

L’auteur va nous parler de nourriture. La jeune Ichiko retourne habiter à la campagne (dans le village de Komori = Petite Forêt en japonais) après une déception amoureuse. Là, elle va se replonger totalement dans les saveurs qu’elle a connues quand elle était enfant. Chaque chapitre est une recette saupoudrée de différent conseil de préparation… Ne vous enfuyez pas ! Car avec Igarashi, la communion avec la nature est omni-présente et la magie opère à nouveau. Un livre, certes fort curieux, mais qui dégage comme un bon parfum de marmites pleine de confitures. Moi, en tout cas, je suis client !

Bruno

© Daisuké Igarashi (Sakka)
© Daisuké Igarashi (Sakka)

Commentaires

Laissez un commentaire




Votre adresse email ne sera pas affichée sur ce site.



(requis)

Catégories

Archives

  • Articles récents

  • Liens